Être libre d’être : 7 outils à connaitre pour augmenter sa confiance en soi.

Partie 1

Êtes-vous d’accord si l’on commence par dire que la confiance en soi nous touche tous à un moment donné ou à un autre de notre vie ? Et ce dans n’importe quels domaines ? Que ça soit vous ou moi, ou vos amis  ? 

Je ne connais, pour ma part, personne qui ne manque pas à un moment donné un peu de confiance en lui. Et je peux vous assurer que j’en ai croisé des individus, issus de tous les milieux, du plus riche au plus pauvre  ! 

D’ailleurs, il vous suffit juste d’observer dans votre entourage, vos connaissances, vos collègues ceux qui se sentent frustrés de ne pas avoir assez de confiance en eux pour réaliser des projets ? Nous sommes nombreux n’est-ce pas ?

Et vous alors, qui êtes en train de lire ces quelques lignes ? Ou en êtes-vous avec votre niveau de confiance ?

Ressentez-vous le besoin d’en acquérir un petit peu plus ?

Vous arrive-t’il de vous sentir parfois hésitant (e) à passer à l’action ? Vous avez des freins qui vous empêchent de réaliser vos projets ? Conduisant à des sentiments de frustration ou de comparaison par exemple ?

” Si seulement…” cette phrase est devenue votre mantra quotidien ?

Et bien c ‘est parfait, vous êtes au bon endroit ! 

Alors je dois bien reconnaître que ce n’est pas une mince affaire que d’aborder la notion de confiance en soi. Car en fait il s’agit  plutôt d’un ensemble de choses toutes aussi complexes les unes que les autres.

A travers cet article, je souhaite justement les décortiquer un peu plus.

Afin de ne pas être trop indigeste, j’ai décidé de réaliser cet article en plusieurs parties. Si vous verrez ça sera mieux ! 

Par ailleurs, je vous invite en complément à aller visionner la vidéo que j’ai réalisé sur ce sujet. Juste ici !

Bon maintenant que le cadre est posé, on va commencer par voir ensemble ce qu’est que la confiance en soi. 

C ‘est parti ! 

1 ) Définissons et construction de la confiance en soi : 

Vous êtes d’accord que souvent quand on parle de confiance en soi on entend : ” passe à l’action “ ou jette-toi à l’eau “ . La plupart des articles donnent ce type de conseils ! 

Alors ils sont vrais cependant, je vais y apporter un peu de nuances tout de même! Se jeter à l’eau c’est une chose mais si on ne sait pas nager on se noie.

Se jeter à l’eau.

Agir c’est bien mais si on ne porte notre attention que sur les symptômes, il est certain qu’à la moindre difficulté cela va s’écrouler comme un château de cartes. 

Définition :

Je vous invite en premier lieu à vous questionner  :

“Qu’est-ce-que représente pour vous la confiance en soi ? ” 

Le magazine psychologie donne une définition que j’aime beaucoup : ” La confiance en soi, c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités “

Ce à quoi je rajouterais que le but est de nous permettre d’atteindre des objectifs ou des projets qui nous plaisent et nous nourrissent. 

Pour ce faire, il faut bien comprendre que la notion de confiance en soi n’est pas quelque chose d’inné. On ne naît pas avec un taux plus ou moins élevé de confiance en soi. Il s’agit plutôt d’un mélange entre émotions et sensations, qui grandit en fonction de nos apprentissages, des transmissions intra-familiales que l’on a reçues, des expériences de vie ou de notre scolarité par exemple.

Construction : 

  • Histoire de vie

Il est donc évident que l’environnement dans lequel on a évolué conditionne notre rapport à soi et impact nos capacités à identifier nos propres ressources. 

Finalement, la confiance en soi est comme un muscle, si on n’a pas appris à la développer elle sera quasiment inexistante ou tout du moins difficilement mobilisable à l’âge adulte.

En d’autres termes, on pourrait dire qu’avoir confiance en soi c’est se sentir suffisamment en sécurité intérieure. Et lorsque l’on n’en manque c’est un peu notre enfant intérieur qui s’exprime. 

Vous savez, celui qui n’a pas été assez porté, pas été assez entendu, considéré ou valorisé pendant de nombreuses années.

Mais rassurez-vous car la confiance en soi à cette merveilleuse faculté de se construire tout au long de la vie!  Rien n’est irréversible !

Pour certains ça va demander des efforts supplémentaires c’est un fait nous ne sommes pas tous égaux sur ce niveau-là. 

  • Système de pensée : 

Une autre manière dont va se construire cette notion est à travers notre capacité à appréhender et lire les événements, les situations que l’on rencontre. 

Notre système de pensée, notre faculté à accueillir et comprendre nos émotions est aussi un facteur de construction à ne surtout pas négliger. Ici il est question de développer son intelligence émotionnelle. 

Car même si en tant qu’enfant vous avez manqué d’étayage, en tant qu’adultes vous devenez responsables de vous-même, de vos choix, de vos comportements et aussi de vos pensées. 

Et peu importe ce que vous avez pu entendre sur vous car avoir confiance en soi ne dépend que d’une chose : c’est de vous-même ! 

Métaphoriquement, c’est comme si vous étiez un appareil photo devant lequel on y a mis un filtre noir et blanc. Vous ne pourrez lire et interpréter votre vie qu’à travers ces nuances de couleurs. 

Et si vous lisez ces quelques lignes c’est que quelque part vous êtes un peu lassés de voir la vie en gris. Vous avez bien raison ! Car en enlevant votre filtre vous allez découvrir que vous êtes une palette de nuances, un véritable arc-en-ciel ! 

Bon j’arrête ici, sinon je vais finir par me transformer en licorne

Point à retenir :

Votre confiance en vous est subjective et est  issue de vos perceptions et de votre conditionnement psychique. 

2 ) Je m’aime donc j’agis ! 

La confiance en soi est extrêmement liée à notre estime de nous-même. C ‘est-à-dire à l’amour que l’on se porte, à la manière dont on se perçoit, à la bienveillance que l’on s’accorde. 

D’ailleurs il s’agit souvent de notions que l’on mélange, que l’on confond et que l’on met dans le même panier. A vrai dire même si elles évoluent de façons très complémentaires il existe quelques nuances. 

En gros, la confiance en soi est plus tournée vers l’extérieur avec la mise en place d’actions concrètes, tandis que l’estime de soi est une notion purement intérieure. 

Il est tout à fait juste de penser qu’une personne qui n’a pas du tout d’estime d’elle-même aura une confiance en elle très faible. Et il est tout aussi juste de dire qu’une personne qui a une estime d’elle-même correcte peut aussi manquer de confiance en soi. 

Dans le 1er cas, il va plutôt être intéressant d’agir sur le fond du problème donc le manque d’estime. Tandis que pour le 2e cas le travail sera plutôt centré sur la manière de mobiliser ses compétences. Avec des techniques comme une mise en place d’objectifs plus précis par exemple. 

Pour faire simple, tout est lié et on ne peut pas scinder ces 2 notions. Cependant, il est important de définir le cœur du problème si vous êtes dans un de ces cas de figure. Car vous pourrez dépenser beaucoup d’énergie à être dans le FAIRE mais si vous ne consolidez pas l’ÊTRE en amont vous risquez de vous sentir insécurisé. 

Mon 1er conseil est donc de vous demander d’où provient votre manque de confiance à votre avis ? 

Evaluez ici votre estime : 

Sur une échelle de 0 à 10 à combien évaluez-vous votre estime de vous-même?

( 0 étant l’absence totale d’estime et 10 le maximum. )

Il s’agit d’une évaluation purement subjective, pas de bonnes ou de mauvaises réponses ! Je dois tout de même vous dire qu’en dessous de 5, il se peut que vous deviez avant tout autre chose travailler un peu plus sur votre estime ! 

Comme on l’a vu dans sa définition, avoir confiance en soi passe par une meilleure connaissance de soi ! Je vous invite donc à identifier un peu plus les raisons qui aujourd’hui vous enferment pour ensuite pouvoir agir en conséquences. 

Evaluer son estime de soi.

 3 ) Transformez ses croyances limitantes : 

Ah ! ces fameuses croyances auxquelles on reste accrochés même si on est à deux doigts de couler ! Vous les connaissez ? Si si on en est remplis tous autant que l’on est ! 

Alors une croyance n’est pas nécessairement limitante que l’on soit bien d’accord. Elle le devient à partir du moment où elle génère des freins pour notre propre réalisation. 

Quelques exemples de croyances générales que l’on entend souvent :

” S’occuper de soi c’est être égoïste !” ; ” Il faut avoir de l’argent pour avoir confiance en soi” ; ” On ne m’a jamais appris, je ne saurais jamais ” ; ” La vie est dure ” ; ” Le CDI est la sécurité ultime ” ; ” Tu dois avoir de bonnes notes à l’école si tu veux réussir ta vie ” ! 

Vous allez me dire qu’elles ne sont pas toutes fausses ! Et en fait aucune ne l’est vraiment ! Il n’est pas question ici de dire si une croyance est bonne ou mauvaise car personne ne peut juger cela à part celui qui la ressent. On peut juste se questionner à savoir si adhérer à cette croyance est source de croissance pour sa réalisation personnelle ou plutôt un handicap quotidien. 

Si l’on prend le cas du CDI, tout notre système fonctionne sur cette base-là. Alors qu’il faut bien reconnaître, cette conception me semble aujourd’hui un peu obsolète ! Et pourtant, combien de personne s’emprisonne là-dedans alors qu’elles aspirent à autre chose ? 

Si je vous donne mon propre exemple, j’ai longtemps cru à cela. En tant qu’infirmière le Graal est de devenir fonctionnaire. Pourtant je n’ai jamais réussi à le devenir. Pour être honnête en 10 ans de carrière j’ai refusé 3 titularisations, mise fin à 2 CDI ! Cependant j’ai longtemps cru que je n’étais pas normale, instable ( c’est aussi ce que l’on a pu me renvoyer). Jusqu’à ce que je comprenne que non je n’étais ni l’un ni l’autre. Mon profil et mon caractère ainsi que mes valeurs me pousse plutôt à être dans l’entrepreneuriat que dans du salariat c’est tout ! Il m’a fallu presque 9 ans pour accepter de déconstruire cette croyance

Donc vous voyez les croyances ont un réelles pouvoir. Et celles qui touchent à la notion de confiance en soi sont aussi très coriaces

Exemple : j’accompagnais une étudiante infirmière qui avait de grosses difficultés à avoir confiance en elle en stage, les équipes lui reprochait très souvent cela. Ce qui nuisait à sa posture d’étudiante mais aussi à la construction de sa future posture de professionnelle. En la questionnant, elle a évoqué le fait que pour elle avoir confiance signifiait imposer sa personnalité par rapport aux autres. Et que cette croyance venait de ses parents qui avaient eux aussi cette perception. 

 Exercice : 

Listez toutes les croyances que vous avez en lien avec la confiance en soi.

Puis, sur l’ensemble, demandez-vous celles avec lesquelles vous êtes d’accord, en harmonie et celles qui vous bloque.  

Vous verrez déjà à quel point vous êtes conditionnés par vos schémas de pensées ! 

Une fois que vous avez repéré vos croyances limitantes, noter à côté une manière de les percevoir de façon plus motivante ou optimiste pour vous. Ceci permettra à votre cerveau de se référer à cette nouvelle façon de percevoir les choses. 

Comme un train lorsqu’il arrive en gare, il prend automatiquement une voie. Nous on veut forcer notre train intérieur à prendre une déviation. Donc un peu d’effort au départ pour plus de confort par la suite ! 

Se détourner de ses croyances limitantes.

4 ) Identifier son système de valeurs 

Oui ! trouver suffisamment de confiance en soi dépend de ses valeurs. Finalement dans le pourquoi vous voulez développer votre confiance en vous ? Quel est votre objectif ?

Si vous ne trouvez pas suffisamment de confiance en vous pour réaliser quelque chose est ce que finalement cela ne viendrait pas du fait que ça ne fait pas sens à l’intérieur de vous

Si demain je vous propose de réaliser un projet qui ne vous parle pas du tout, il va être en effet complexe de vous mettre en mouvement, de prendre des décisions ou de développer des compétences qui vous permettront de le réaliser. Alors que dans le sens inverse, votre problématique de confiance sera moindre. Car la raison pour laquelle vous décidez de passer à l’action sera plus importante que votre manque de confiance. Vous pourrez ainsi trouver plus facilement des ressources intérieures ou extérieures qui vous permettront de dépasser vos peurs, vos croyances et d’aller chercher ce qui vous fait défaut. 

Pour travailler sur ce point, je vous invite à vous référer à l’article que j’ai écrit entièrement sur ce sujet ” Identifier ses valeurs pour remettre du sens dans sa vie ” en cliquant ici

5 ) Identifier les domaines prioritaires : On se met en mode focus .

Parfois on mélange un petit peu tout. On a l’impression de manquer de confiance dans tous les domaines de sa vie. Et ce n’est pas nécessairement le cas. On reste coincé à ce stade, avec cette pensée généraliste qui est, il faut bien le dire, peu motivante. 

 Si c’est votre perception vous êtes en train de vous confronter à une croyance limitante justement.  Vous avez, je suis sûr, déjà réaliser des choses pour lesquelles vous êtes fiers.

En effet, on ne peut pas d’un point de vue purement cérébral être partout à la fois. Vous ne pouvez pas en même temps travailler sur votre confiance en vous au travail et dans vos relations familiales. 

Ou est-ce que vos frustrations se situent le  plus à votre avis ? 

L’idée n’est pas d’en mettre de côté et de les oublier mais uniquement de se centrer et d’être focus. Alors rassurez-vous comme les dominos en agissant à un endroit cela aura automatiquement des répercussions positives sur les autres. 

Exercice :

Identifier là où vos frustrations sont les plus marquées, à quels domaines de votre vie elles font référence et priorisez-les !

Qu’est ce qui aujourd’hui vous semble être le domaine le plus important à traiter ? 

Essayer de ne pas vouloir régler tous vos soucis en même temps vous allez surchauffer et vous épuisez. Et finalement vous décourager en alimentant vos croyances et peut-être même procrastiner ! 

6 ) Repérer vos mauvaises habitudes ! 

Sans même que nous nous en rendions compte, nous développons des comportements qui favorisent notre manque de confiance en soi. Au fil du temps, nous nous sommes fabriqués des habitudes parfois très ancrées, qui nous conditionnent à récolter sans cesse les mêmes résultats. Si vous souhaitez augmenter votre confiance en vous, il est intéressant de pouvoir les repérer pour ensuite venir y apporter des modifications. 

Par exemple, si vous souhaitez être plus confiant(e) pendant vos réunions de travail, analysez la façon dont vous vous comportez.

Est-ce que instinctivement vous choisissez la place la plus éloignée ? Ou alors quand vous prenez la parole vous marmonnez ? Ou bien vous attendez que l’on vous donne la parole au lieu de vous manifester ? 

Exercice :

Quelles attitudes et habitudes au quotidien vous mettez en place qui contribue à ce sentiment ?  

Cette question est valable dans tous les domaines possibles ! Prenez ce temps d’analyse et d’introspection. En évitant si possible la culpabilisation qui est vraiment contre-productive. 

7 ) Exercice d’art thérapie pour augmenter la confiance en soi.

Quel meilleur moyen pour développer sa confiance en soi que de se projeter dans nos rêves ?

Rêver c’est se donner la possibilité de créer un autre avenir, un avenir plus en harmonie avec soi-même. Ca ne veut pas dire que tout se réalisera comme prévu mais juste de s’accorder, l’espace d’un instant, un autre futur possible que celui que vous vous préparez et qui ne vous correspond pas nécessairement. 

Rêver permet aussi de rencontrer ses valeurs, ses importants. De se connecter à notre Soi véritable sans limites ni contraintes ( sauf celles que l’ont choisi de se mettre ! ). Et qu’est-ce qui vous dis que vos rêves ne pourront se réaliser ? 

Exercice d’écriture en art-thérapie.

Bon ok, si vous avez envie d’aller sur la lune ça me semble compliqué ou alors mettez-vous au boulot rapidement ! Mais plus sérieusement rêver est un excellent moyen de se rencontrer. Là encore, on nous apprend pas à rêver sa vie, c’est même plutôt le contraire.  On entend plus  souvent des propos tels que ” arrête de rêver et travaille “ ou encore ” rêver n’entraîne que des déceptions “. Je pense que les gens qui tiennent ce type de discours sont précisément ceux qui se sont résignés à s’oublier. 

Donc comment le rêve peut il favoriser la confiance en soi

Tout simplement parce qu’il vient mettre en lumière ce en quoi nous croyons profondément et  qui stimule notre motivation. La motivation pour réaliser quelque chose nous permet aussi de trouver nos solutions pour résoudre nos manques de confiance.  

Pour bien ancrer ce rêve, il est plus pertinent de le faire de manière concrète. Notre cerveau ( oui encore lui) ne se représente pas nécessairement l’abstrait.

Exercice

Prenez une feuille et inscrivez en haut : 

” Et si demain je ne manquais plus de confiance en moi je commencerais par… ? ”

A vous de jouer !  

Favorisez l’écriture automatique pour pas que le mental est trop le temps de venir vous court-circuiter. C’est-à-dire sans réfléchir, instinctivement en ne vous souciant ni de l’orthographe, ni du sens des phrases ni de la syntaxe. Cet exercice n’a pas vocation à être publié ! 

Faites-vous plaisir, autorisez-vous à sortir de vos représentations ! Vous pourrez constater ses bénéfices immédiats et surtout faire resurgir des besoins ou des désirs cachés ! 

Si vous me découvrez, sachez je suis une grande fan d’art-thérapie. C ‘est d’ailleurs une de mes spécialisations.  

Ce que je sais c’est que le partage après une production est important.

C ‘est un peu l’aboutissement et c’est d’ailleurs bien souvent une démarche que l’on encourage.  Donc si vous souhaitez contactez-moi pour me faire part de vos écrits ou juste de votre impression suite à cet exercice ou partagez-le avec une personne de confiance.

Conclusion : 

Vous en avez plein la tête ? C ‘est normal !

Vous avez pu percevoir différentes notions qui composent la sensation de confiance en soi et il y en a encore bien d’autres c’est un fait ! 

Je vous invite vraiment à prendre le temps d’intégrer et de réaliser vos exercices. Vous le savez si vous me lisez depuis un moment, je répète souvent qu’il ne suffit pas de lire mais avant tout d’expérimenter et d’être rigoureux dans sa démarche. C ‘est vraiment un travail de longue haleine et qui n’est pas facile c’est une certitude ! 

Déconstruire vos pensées, c’est du travail quotidien, journalier et de la patience ! Beaucoup de patience ! 

Alors là aussi, nous sommes complètement conditionnés. Dans une société de surconsommation et d’ultra-productivité, il faudrait que nous passions de la personne la plus timide à la plus audacieuse en claquant des doigts.

Non ! Libérez-vous de ces pensées qui ne servent qu’à rajouter une pression supplémentaire sur vos épaules.

Travailler sur soi est un travail d’une vie et encore ! C’est pour cela qu’il est impératif de se fixer des objectifs. Comme avec une échelle, vous n’arriverez pas en haut en sautant de toutes vos forces. Vous y arriverez en montant marche après marche !

Et si y a bien une chose que l’on n’apprend pas à l’école c’est bien celle-ci ! Et pourtant c’est le point central qui nous permettra ensuite de pouvoir passer à l’action et prendre des décisions en accord avec nous-même. 

Si aujourd’hui on enseignait aux enfants comment avoir confiance en eux, il y aurait moins de burn-out. Moins d’adultes stressés ou avec tout un tas de souffrances morales et physiques. Finalement développer sa confiance en soi devrait  faire autant partie du domaine de la santé publique que du développement personnel ! 

De plus, en travaillant sur vos propres perceptions, vous enseignez aussi à vos enfants ou aux gens qui vous entourent quelque chose de précieux : vous leur montrez qu’on à tous un potentiel à exploiter et qu’il n’est jamais trop tard pour le découvrir. Et ce malgré nos expériences de vie parfois douloureuses ou traumatiques. 

Je vous invite à rester attentifs si le sujet vous intéresse mais aussi à vous inscrire à la newsletter afin d’être informé(e) rapidement de nouveaux contenus. C’est par ici

Partagez l’article, commentez, allez-y ! Vos retours sont vraiment précieux à mes yeux ! 

Expérimentez bien sûr mais apportez-vous de l’amour surtout

A bientôt chers lecteurs ! 

Amour de soi.

Crédits photos : Image par Marta Simon de Pixabay ; Image par Markus Trier de Pixabay ; Image par Ich bin dann mal raus hier. de Pixabay ; Image par Leandro De Carvalho de Pixabay ; Image par Gerd Altmann de Pixabay 

Marion SOULET

6 réflexions sur « Être libre d’être : 7 outils à connaitre pour augmenter sa confiance en soi. »

    1. La base en effet Nicolas. Sans amour il n’y a rien ! Et la manière dont nous nous considérons est la clé de tous changements ! Merci pour ton retour 🙂

  1. Merci pour ton article ! 🙂

    Pour ma part, ce qui a vraiment forgé ma confiance en moi c’est la connaissance de soi. Le fait de beaucoup travailler sur mon histoire et mon vécu m’a permis de beaucoup grandir. #introspection

    Ensuite, je dirais que c’est la créativité. Et quoi de mieux pour un créatif qui aime la lecture et l’écriture que de tenir un blog ! 😉

    À bientôt

    Pierre

    1. Merci Pierre pour ton commentaire. La connaissance de soi est en effet le point de départ. Tout du moins le fait de s’inscrire dans cette recherche car je ne pense pas que l’on puisse se connaitre complètement ( ou peut être à la fin de sa vie et encore !). Quoi qu’il en soit, il est certain que la confiance en soi ne peut-être séparée de cette disposition à comprendre comment l’on fonctionne. Et oui je partage totalement, la création du blog a été pour moi une grosse sortie de zone de confort mais je me régale.:)

  2. C’est vrai que l’on a souvent tendance à confondre l’estime de soi et la confiance en soi. Cet article met bien en évidence les deux notions qui sont dissociables et peuvent aussi être conjugables à partir du moment où l’on a bien identifié leur différence.
    Merci pour l’article.

    1. Merci pour ton commentaire Luc. Oui il est tout à fait nécessaire de débuter par ce travail là. Se comprendre pour ensuite agir et s’accomplir tel est mon dicton 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page
34 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez34
%d blogueurs aiment cette page :